Forum RPG Inuyasha Universe

Forum RPG Inuyasha Universe
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Ondée Foudroyante [Pv Kitchaï]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Seisuiko Kugimiya
Sirène lunatique
avatar

Féminin
Nombre de messages : 124
Age : 22
Localisation : Là où ma voix te portera...
Date d'inscription : 02/03/2009

Votre personnage
Age: 218 ans
Indice de puissance: 13
Autres:

MessageSujet: Ondée Foudroyante [Pv Kitchaï]   Mer 28 Juil - 17:41

Belle fin de journée. Oui, magnifique même. Trop belle pour pouvoir être vraie, l'on pourrait dire, surtout pour une journée située en plein milieu de la saison la plus inutile qui soit ; l'été. Hm ? Qu'est-ce que cette journée avait-elle donc d'aussi particulier ? Eh bien … de la pluie, à vrai dire. En abondance, pour couronner le tout. Cela faisait maintenant depuis l'aube que Seisuiko marchait sous cette ondée fraîche et assez humide pour lui permettre d'être assez en forme pour pouvoir continuer sa route à une vitesse on ne peut plus raisonnable ; à vrai dire, elle pétait le feu. Ce temps changeait vraiment des températures caniculaires qu'elle avait eu à subir lors de ces dernières semaines. Surtout qu'à présent, elle pouvait profiter de quelques jours pour pouvoir refaire connaissance avec sa camarade la plus fidèle : la solitude. Oui, la hime préférait largement être seule qu'accompagnée. En étant livré à soi-même, on peut se remettre en question et méditer plus facilement qu'avec quelqu'un qui nous perturbe en permanence. On peut aussi agir comme bon nous semble, sans avoir à se soucier des réactions des autres ; égoïste le raisonnement ? Peut-être … mais quoi de plus vrai. Hm ? Où était passé Nikkô ? Eh bien, on pouvait supposer qu'il fut retourné dans son puits étrange menant vers le « futur », comme il le disait si bien, mais dans tous les cas, l'épisode qui va suivre est un épisode où Seisuiko est bel et bien seule, complètement livrée à elle-même ; ne nous posons donc pas trop de questions futiles concernant l'envers du décor …

Que c'était bon de ressentir le frais ruissellement de l'eau affluer sur tout le long de sa peau … Les cheveux de la démone étant complètement inondés, elle les essorait régulièrement afin de limiter le surplus de poids que l'eau pourrait lui rajouter dans ses cheveux. Afin de limiter les séquences d'essorages à tout bout de champ, elle préféra se les attacher en faisant un nœud bas à l'aide d'un de ses élastiques. Son kimono rouge bordeaux qu'elle portait en laissant paraître une de ses jambes ainsi qu'en le laissant tomber en-dessous de ses épaules était lui aussi complètement trempé, moulant ainsi les moindres détails de la silhouette élancée de la jeune femme.

Continuant de marcher paisiblement sous cette averse revigorante, elle commença alors à quitter la longue route sur laquelle elle voyageait depuis un peu plus de trois jours pour prendre un chemin moins large, s'enfonçant dans une forêt qui longeait le pied d'un petit massif montagneux. Levant la tête vers le ciel, elle ferma ses yeux et profita de la fraîcheur des gouttes d'eaux roulant sur son visage. Le firmament était rempli de nuages tous les uns plus gros que les autres. Même les rayons du supposé crépuscule qui devait avoir lieu n'arrivaient pas à bien pénétrer dans l'atmosphère, ne laissant qu'une couleur sombre et obscure sur l'environnement, donnant alors un air plus que mystique à cette forêt. Vers l'Est, le ciel était noir ; couleur trahissant la tombée de la nuit à venir. Quelques coups de tonnerres se faisaient entendre par moment, mais la démone n'y prêtait pas vraiment attention, préférant nettement profiter de cet orage et de cette pluie pour le moins bienfaiteurs.

Cependant … juste avant de rentrer dans les bois … la hime percevait quelque chose … d'étrange. Quelque chose de lourd, de corrompu … la pureté de son youki la rendait plus que sensible à ce genre d'auras souillées. Mais aussi, quelque chose l'incitait à finalement penser que ce n'était qu'une impression. Un peu comme … une force, mystique. Une illusion ? En tant que spécialiste de ce genre de tours, elle ne pouvait qu'en déduire quelque chose de ce genre, après tout. Ou peut-être une kekkaï … du même type que celle qui protégeait le sanctuaire secret de son lac. C'était vraiment frustrant. Elle-même n'avait jamais ressenti un tel malaise dû à une sensation quelconque. Bien que ce curieux changement d'air était plus qu'intriguant, elle préféra ne pas trop s'y attarder ; même si dans son cas, son aura pure l'immuniserait face à ce type de corruption, ne dit-on pas que la curiosité est un vilain défaut ? Mais bon quand même … de plus, les environs étaient complètement déserts. Jusque là, il avait résidé beaucoup d'activité sur le long de la route, avec les villages, les marchands, etc … mais à un certain point, cette activité était morte. Comme si quelque chose, une limite, ou que sais-je, empêchait la plupart des gens de s'approcher. Étrange.

Mais cette maudite impression s'évanouissait au fur et à mesure que la jeune femme avançait dans la forêt. Là aussi, c'était désert. Enfin, après tout, qui allait se balader dans une forêt perdue au milieu de nulle part en fin de journée quand il pleuvait des cordes en plus de ça ? Hm bon … sa théorie de kekkaï empêchant la plupart des individus à venir ici tombait un peu à l'eau. Avançant toujours à rythme constant sur le chemin traversant les bois, la sirène finit par arriver dans une petite clairière qui semblait alors être le centre de la forêt. Elle s'arrêta, et jeta alors un œil tout autour d'elle, par précaution ; c'est le plus souvent dans ce genre d'endroits que l'on se fait attaquer, pour une quelconque raison. N'apercevant rien de particulier, elle continua alors à avancer sous la pluie en suivant toujours le sentier, mais restant toujours à l'affût du moindre détail ou du moindre bruit qui pourrait alors trahir la présence d'un éventuel ennemi.

_________________



U
ne eau, aussi pure soit-elle, peut vous être fatale...
~¤~ 2 fragments de la Shikon no Tama ~¤~


Et toi, Invité, te retrouveras-tu dans les méandres merveilleux de mon chant mortel ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pensionnat-teishoku.4umer.com
Kitchai Diviniti
#En admiration devant le Grand Méchant Loups Naraku#
avatar

Féminin
Nombre de messages : 114
Age : 23
Localisation : Dans le château près de Naraku-Sama généralement mais... Dehors c'est aussi bien, en fôret, j'aime bien la forêt...
Date d'inscription : 28/02/2009

Votre personnage
Age: 37 ans et 17 Physiquement
Indice de puissance: 14
Autres:

MessageSujet: Re: Ondée Foudroyante [Pv Kitchaï]   Sam 31 Juil - 11:49

Ilvpleuvait dehors… Les gouttes de pluies atteignaient le visage de la démone pour s’y posé et la faire cligner des yeux a chaque foi. Ses ailes étaient déployées et elle se promenait lentement dans le ciel son dos face à la terre. C’était une position de vol qu’elle affectionnait grandement. Elle oubliait un peu tout. Son regard était enfantin. Elle avait toujours ce caractère lorsqu’elle n’était ni en combat ni… Vexée. Oui, parce que sous ses airs de petite fille sans problème elle se vexait bien facilement. C’est pour ça qu’elle ne restait jamais de cette affolante bonne humeur bien longtemps. Ses cheveux de feu tombaient perpendiculairement, certains allaient dans tous les sens. Elle s’amusait avec. C’était la seule occupation qu’elle c’était trouvé pour combler le calme de la pluie. On entendait juste les gouttes qui touchaient le sol et sa peau pâle. Parfois un petit coup d’éclair, un bruit de tonnerre et une lumière aveuglante. Elle se sentait bien avec ce temps. C’était tellement bien. C’était son élément. Elle restait polyvalente comme démone. La pluie c’était bien car l’eau conduisait l’électricité et se pouvoirs augmentaient. Et lorsqu’il faisait chaud ses pouvoirs en étaient aussi amplifiés. Surtout en présence d’air humide et de la chaleur qui lorsqu’ils se rencontraient créaient la foudre, le tonnerre et les éclairs.

Elle poussa un long soupire puis fini par se retourner pour regarder le sol. Le château de son Seigneur en vu… Rah ! Elle n’était pas contente, ses traits se figèrent pour atteindre la colère et elle serra les poings puis, d’une rapidité extrême elle atterrit au sol, poings contre terre, ou dans la terre plutôt. Elle était énervée… Oui, oui, on se demande sûrement pourquoi la jeune Youkai est énervée. Ce n’est pas une raison futile cette fois ! Enfin, si on le prend comme ça. Son maître n’allait pas être content… Pourquoi ? Simplement parce que Kitchai n’avait pas récupéré de fragments de la perle de Shikon. Et cela l’énervait au plus haut point. Oui, elle n’avait pas encore
trouvé de fragments et cela la rendait presque triste. Oui, tellement triste. Elle qui désirait tellement le sang de son maître. Il ne se blessait même pas en combat… Ce n’était pas juste, même un tout petit peu… Elle ne pouvait même pas humer rien que l’odeur. Cette avalanche de sentiments… Elle était pressée maintenant. Bon, il fallait qu’elle se remette au travail et qu’elle trouve vite des fragments. En espérant qu’il ne lui reprocherait pas de n’avoir
trouver aucune de ces choses brillantes.


Elle c’était posée devant la chambre de notre grand méchant loup. Elle l’épiait souvent, regardait ce qu’il faisait tout en étant toujours assise au même endroit. Sur la pierre juste dehors. Lui, elle s’en doutait qu’elle l’observait a chaque fois qu’elle avait du temps libre. Elle regardait la fenêtre. Il avait souvent la même pose assit, simplement contemplant les morceaux de la perle qu’il possédait déjà. La plupart des gens ne supportaient pas son Youki, son aura malfaisante. Elle faisait peur a tout le monde. Mais elle, non ce n’était pas pareil, cette sensation, ça l’excitait. Ça lui rappelait le premier jour ou elle l’avait rencontré. Le jour ou elle l’avait suivit. Elle ne se rappelait presque plus de sa vie d’avant. Lorsqu’elle était humiliée, lapidée et tout ce qui allait avec. Maintenant elle était mieux. Elle fixa un instant la fenêtre pendant quelques temps.

« Kitchai ! »

Elle releva la tête. Elle ne savait pas combien de temps elle avait passé a le regarder. Mais ce qui était sûr c’est qu’il l’appelait maintenant, il avait besoin d’elle et pas de doute qu’elle serait là. Elle se leva et s’avançait doucement vers la porte. Elle l’ouvrit, celle-ci alla sur le côté. Elle allait encore un peu plus en avant :

« Vous avez besoin de moi ? Naraku Sama~ <3 »

Elle s’assit sur le sol, en position assise, les pieds un peu entrelacés et les mains sur les genoux. Il tourna la tête vers elle. Bon dieu… Ses yeux, étaient si envoûtants. Elle n’arrivait même plus a décrocher son regard de lui. C’était déroutant comme sensation. Mais tellement intense aussi. Il commença a parler de sa voix grave. Ce qui lui permettait de se concentrer sur celle-ci au lieu de plonger dans des yeux dans lesquels elle aurait du mal à ressortir encore une autre foi. Elle fût obligée de secouer un peu la tête pour se remettre dans la vie réelle. Elle aurait voulu un peu rester comme ça toute la journée mais non, ce n’était pas possible. Elle avait une mission apparemment. Comment elle le savait ? Kana approchait. La jeune fille au miroir. Elle était vraiment étrange. Elle avait l’air tellement neutre, elle n’était pas le néant pour rien. Naraku regarda le miroir, la Youkai suivit. Elle y vit la forêt, enfin, à côté du repère de Naraku. Il pleuvait toujours. Une personne y était en plein milieu. Elle avait l’air d’une femme. Elle était plutôt belle. Elle
semblait elle aussi bien a l’aise sous la pluie. Elle fit une grimace et retenait son visage. Ses cheveux, ses yeux, sa corpulence, sa taille même ses habits et ses accessoires.


« Kitchaï, retrouve la et tue la. Apporte moi les fragments de la perle qu’elle porte sur elle.

-Hai ! Naraku Sama ! Je vous les rapporterais c’est promis ! »

Elle semblait tellement contente maintenant la jeune Youkai. Deux fragments qu’elle pourrait lui rapporter ! Juste en tuant quelqu’un ! C’était tellement bien. Elle aurait bien voulu lui sauter dessus, mais elle se ravisa vite a sa
première pensée. Non, non, il allait la repousser : elle le savait d’avance. Tant qu’elle n’avait pas accompli son travail elle n’aurait pas le droit a grand-chose. Elle adressa un dernier regard au miroir, il ne fallait pas qu’elle oubli le
visage de la personne qui allait lui permettre un peu d’attention de la pars de son maître. Pour la remercier elle l’a tuerait vite ! Elle était si stressée ! Naraku allait l’observer sur le miroir de Kana. Elle ne devait pas faire de faux pas sinon… Elle ne savait pas mais elle ne préférait pas y penser du tout. Elle ferait de son mieux de toute façon. Elle se leva précipitamment et s’inclina tout bas.


Ses oreilles de chauve souris bougèrent de haut en bas. Elle entendait le bruit des battements d’aile des Saimyôshos. Rah ! Elle les détestait ces espèces de choses bizarres ! Pourquoi est-ce qu’il l’obligeait a traîner avec hein ? Elle n’aimait pas être traitée comme ces gens qu’il manipulait a sa guise et où il prêtait les Saimyôshos pour reprendre les fragments de Shikon ou encore d’autres objets de ce genre. Elle avait vraiment la haine de ça ! Elle lui était tellement dévouée qu’elle ne supporterait pas qu’il pense ne serait-ce qu’un instant qu’elle ne lui était pas fidèle. Bah ! Elle sortit de sa chambre, elle devait se mettre au travail rapidement pour lui prouver qu’il pouvait toujours compter sur elle bébêtes ou pas elle le fera !

Elle se trouvait donc maintenant dehors. Le temps était toujours orageux et pluvieux. Elle serait donc avantagée dans ce combat, si la personne qu’elle devait combattre n’était pas une créature de l’eau. Elle ferait bien de toute façon. Elle déploya ses ailes et pris son envol en s’aidant du sol, ses jambes agiles poussant, elle décolla avec une vitesse phénoménale pour ensuite se stabiliser plus lentement. Il fallait qu’elle ai le temps de voir cette fille aussi. Basse dans le ciel, elle scrutait les alentours. De la forêt a perte de vue… Ça allait bien l’aider ça. Elle secoua ses ailes qui se trempaient a vu d’œil. Ce n’était pas des plumes heureusement. Sinon, elle serait bien vite trempée. Elle descendit un peu. Vu du haut, elle avait aperçut une forme au centre de la forêt. Ça n’avait rien l’air d’un arbre bizarre, d’une cabane abandonnée… Elle décida donc d’aller voir de ce qu’il en était. Ce n’était pas du temps de perdu de toute façon. Elle atterrit donc d’un bond, comme si elle venait de sauter d’un arbre. Ses ailes étaient déjà rétractée comme celle d’un oiseau. Elle n’avait rien a craindre pour son Kimono. Il avait été volontairement décousu pour que ses ailes sortent parfaitement a chaque fois. Qu’elle n’en achète pas de nouveau dix fois par jour.

Son regard se figea soudain. Elle la vue. Cette personne qui possédait deux fragments de la Shikon No Tama. Elle sourit arrogamment. Elle l’avait vite trouvée ! Elle allait pouvoir lui prendre ses fragments et allé dire a son maître qu’elle avait fait du bon travail ! Peut-être même aurait-elle le droit a une récompense ! Elle en était tellement contente la Youkai ! Elle alla se placer devant elle. Ce n’était pas du tout le genre de personnes qui attaquaient en traître. Elle n’aimait pas ça. Gagner sans fierté n’était pas une victoire. Elle n’allait pas créer sa foudre de suite. Elle ne savait pas de quoi traitait les pouvoirs de cette fille elle n’allait donc pas dévoiler les siens. Avec Jack elle l’avait fait mais lui était Humain et ce n’était pas pareil.

« Ne !~Omae ! Kono Shikon no Kakera wo ataemasu ! Naraku-Sama no Kakera desu ! "
[ Hey ! Toi ! Donne moi c’est fragment de la Shikon no Tama ! Ces fragments sont au Seigneur Naraku !(HRP= Désolée j’ai pas pu résisté a l’envie XD ils parlent japonais après tout)]

Elle mis une main sur sa hanche, ses cheveux se balançant au vent et la pluie lui coulait encore sur le visage. Comme cette Youkai réagirait-elle ?


[ Je suis.... Étonnée de moi même ! XD]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kitchai-fire-goddess.forumactif.com
Seisuiko Kugimiya
Sirène lunatique
avatar

Féminin
Nombre de messages : 124
Age : 22
Localisation : Là où ma voix te portera...
Date d'inscription : 02/03/2009

Votre personnage
Age: 218 ans
Indice de puissance: 13
Autres:

MessageSujet: Re: Ondée Foudroyante [Pv Kitchaï]   Jeu 19 Aoû - 8:06

Elle n'était pas seule. La hime sentait quelque chose s'approcher de sa position. D'après l'aura qui en dégageait, cette chose possédait un youki démoniaque; un youkaï en somme. Tsss… Si c'était vraiment elle la cible, nul doute que ce démon venait afin d'essayer de lui prendre ses fragments. D'ailleurs, comment aurait-il pu savoir qu'elle détenait deux Shikon no kakera ? Ces petits bijoux étaient donc détectables ? Tout ça était vraiment étrange. Ou sinon … la princesse venait manifestement de se jeter dans la gueule du loup de la façon la plus stupide qui soit. Par précaution, la jeune femme fit donc apparaître son bouclier de youki pur qu'elle utilisait assez fréquemment lorsqu'elle se tenait en face d'un youkaï; un bouclier mettant mal à l'aise à peu près tous les démons ne supportant pas la pureté, sauf si celui-ci s'avérait être une créature puissante.

Un bruit de battement d'ailes se faisait alors de plus en plus net, au fur et à mesure que l'aura s'approchait. Était-ce un démon aérien ? Un sylphide ? Non, les sylphides ne volaient pas pendant les jours de pluie. Puis, à bien y réfléchir, il n'y avait pas assez de vent pour que ce fusse un youkaï de cette espèce qui entre en scène... Quoi qu'il en soit, ce fut le moment où l'individu qu'elle venait de repérer apparut, atterrissant juste devant elle.

C
'était une jeune fille qui se tenait à présent devant elle. De taille relativement moyenne, Seisuiko devait bien la dépasser d'un tête, enfin ça, ce n'était pas comme si c'était la première fois, la hime avait l'habitude des gens plus petits qu'elle. Ses cheveux empreints d'un rouge flamboyant flottaient dans les airs laissant alors apparaître le visage de la démone. Elle était plutôt jolie, en tous cas bien mieux que toutes ces petites humaines dévergondées que l'on trouvait partout. La posture qu'elle tenait là était plutôt confiante, mais la jeune femme ne se laissa pas intimider pour si peu. L'inconnue commença alors à parler.

«Hey ! Toi ! Donne-moi ces fragments de la Shikon no tama ! Ces fragments sont au seigneur Naraku !»

Ainsi, tout s'éclairait. Ses fragments de la Shikon no tama... Elle savait donc que la sirène en détenait. Si ça se trouve, cette fille était même au courant du nombre, et pour cause; elle était à la solde de Naraku.

Naraku... Ce fut alors la toute première fois de sa vie que Seisuiko fut confrontée à ce nom-là. Naraku... un hanyô, avide de pouvoir, cherchant à reconstituer la Perle pour son propre idéal. Tsss … alors comme ça, cette jeune youkaï était à son service ? Quelle honte … mais quelle honte... N'avait-elle rien de mieux à faire que de sacrifier sa vie afin de servir un être aussi pathétique ? Cet hanyô de malheur n'allait pas faire long feu, de toutes les manières. La jeune femme la plaignait sincèrement. Mais bon... chacun doit choisir sa voie, et il se trouve que cette fille avait choisi la sienne, elle devrait assumer, surtout s'il s'agit vraiment du célèbre Naraku dont tout le monde parle. Tsss... « Seigneur Naraku » hein ? Voilà maintenant qu'il se prenait pour un noble...

Mais, ce qui était sûr et certain, c'était que cette fille n'allait pas la laisser passer, manifestement. Elle devrait donc … forcer le passage. Ou tout simplement la tuer, afin de protéger ses bijoux. Ce n'était pas comme si cette démone lui faisait peur, non. Justement... l'idée de livrer combat contre un démon qui ne soit pas du menu fretin lui fit bouillir le sang dans ses veines; un aspect assez sombre de la personnalité de Seisuiko, qui était quand même assez sadique. Sadique... oui, il fallait l'avouer. Qu'est-ce qu'elle aimait être emportée par l'adrénaline, sentir le sang chaud de son adversaire gicler sur elle, soutirer des cris de douleur à ses ennemis, et enfin pouvoir être tellement portée dans l'action qu'elle finissait par voir blanc dans son esprit. Cette facette-là de son esprit, elle ne l'assumait pas, car c'était en partie à cause d'elle que la hime avait continué pendant ses longues années d'existence à tuer des hommes pour les esprits de son lac... mais qu'est-ce que c'était bon...

«Je n'ai pas de compte à rendre à ton ''seigneur'', jeune youkaï. Laisse-moi passer, lança-t-elle sur un ton impérieux tout en lui lançant un de ses regards perçants dont elle connaît bien le secret.»

Ne laissant paraître aucune faille dans son sang-froid et dans son attitude posée, elle espérait quand même que cette démone réagisse. Nul doute que cette fille n'allait pas la laisser passer, c'était évident. Mais c'était tout aussi excitant. C'était déjà bien qu'elle ne l'ait pas prise en traître, au moins elle était loyale, ce qui n'était pas donné à tout le monde.

_________________



U
ne eau, aussi pure soit-elle, peut vous être fatale...
~¤~ 2 fragments de la Shikon no Tama ~¤~


Et toi, Invité, te retrouveras-tu dans les méandres merveilleux de mon chant mortel ?



Dernière édition par Seisuiko Kugimiya le Jeu 19 Aoû - 8:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pensionnat-teishoku.4umer.com




Date d'inscription : 31/12/1969

MessageSujet: Re: Ondée Foudroyante [Pv Kitchaï]   Jeu 19 Aoû - 8:06

Le membre 'Seisuiko Kugimiya' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Fragments de shikon' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ondée Foudroyante [Pv Kitchaï]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ondée Foudroyante [Pv Kitchaï]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mélisende - Flèche Foudroyante
» Besoin de conseil
» [Baronnie] Azay sur Cher
» Le Khezu, bestiole foudroyante

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum RPG Inuyasha Universe :: RPG - Epoque Sengoku :: Ailleurs dans le Japon :: Forêt-
Sauter vers: