Forum RPG Inuyasha Universe

Forum RPG Inuyasha Universe
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 ••Maxeen, ou la demoiselle de glace...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Maxeen
he Daugher of Ice...
avatar

Nombre de messages : 28
Localisation : In a different world, in the twisted watch-making...
Date d'inscription : 18/12/2010

Votre personnage
Age: 18 ans physiquement, mais par la suite...
Indice de puissance: 13
Autres:

MessageSujet: ••Maxeen, ou la demoiselle de glace...   Sam 18 Déc - 9:07


† Identity †

••Nom: Von Rozen, mais personne ne le connait; en tout cas, personne n'étant encore vivant...
••Prénom: Maxeen, peut-être...
••Surnom: « l’Horlogère », « La fille des glaces » et autres surnoms lui saillant à merveille…
••Âge: Physiquement, l'on dira au moins qu'elle a 18 ans... Mais par la suite...
••Sexe: Féminin, apparemment...

••Race: Juste un esprit dans une enveloppe charnelle, ne lui appartenant pas...
••Epoque de résidence: La jeune Horlogère réside dans l'époque moderne...
••Statut: Horlogère dans une boutique...

••Rang: †he Wa†chmaker of Ice


† Descriptions †

••Description physique:

    " Ni physiquement, ni mentalement les monstres n'existent: étrange et assassin serait peut-être plus justes pour décrire ces deux sortes de "monstres..."

Étrange, un mot qui lui sied plus que tout. Ce n'est ni un mirage, ni un monstre, non, elle est parfaitement humaine physiquement. Après tout, il n'y a aucun être né de l'imagination de l'Homme en ces lieux, n'est-ce pas? Enfin... L'on pense... Mais après tout, nous ne sommes plus dans la réalité, sur un point…

Ses cheveux n'appartiennent ni à un ange, encore moins à une créature des ténèbres, de la nature ou autre. Ses cheveux sont humains, juste décolorés par le temps et le voyage. Nul ne sait; sauf peut-être quelques esprits; de quelle couleur étaient ces doux fils de soie, mais à présent ils ont pris une douce couleur d'argent tel la Lune; si du moins elle n'est pas écarlate. Ses cheveux sont doux, soyeux, beaux, et ne s'emmêlent jamais bien qu'ils soient longs et ondulés en leur fin. La demoiselle les porte très longs, plus bas que son dos et jamais elle ne se les attache, pas même lorsqu‘elle doit réparer les horloges...

Mais il n'y a pas que ses cheveux; doux fils d‘argents; qui soit étranges. Quelque chose fait douté du fait qu'elle soit vraiment humaine; bien qu‘il est vrai qu‘elle ne soit plus tout à fait humaine; bien qu'il y ai d'autres détails, celui-ci est de loin le plus flagrant: ses yeux. Des yeux froids, qui ne vous regarderons jamais de haut mais qui vous intimiderons certainement. Des yeux de couleur tellement différentes, des yeux tellement opposés que le regard que vous portera cette jeune fille ne vous laissera certainement pas indifférents, tous. Mais quelle est donc ce fait étrange en ses yeux? Pour l'un gris, pour l'autre bleu. Pour le gauche, l'œil est d'une couleur froide, décolorée: pour le droit il sera d‘un bleu indescriptible: tantôt couleur de la mer, peut-être bleu ciel: nul ne peut décrire le bleu de ses yeux tellement les nuances sont différentes. Et pourtant, il y a des jours où l'on a l'impression que cet œil décoloré se teint de sang ou de feu: toujours est-il que le rouge écarlate colore l'œil gauche, lorsque la lune devient écarlate où dans d‘autres moments imprévisibles. Mais cela reste néanmoins très rare...

Pour le reste, rien n'est plus simple. Son visage est délicat, avec son teint pâle, une chair d‘un blanc presque transparent. Ses lèvres sont plus ou moins fines et rosées; une des seules traces de couleur sur son visage. Son nez est lui aussi fin. En fait, son visage en général est fin, très beau, mais dépourvu de couleur mise à part au niveau des yeux et des lèvres car même ses pommettes sont décolorées; ou presque. Sa peau, d'ailleurs, est blanche en général, presque neutre même si elle possède encore un peu de son teint beige. En fait, nous dirons que son teint est nacré mais très lumineux et peu coloré. Une peau douce qui recouvre sa chair, aucune imperfection sur cette couche presque incolore et transparente. Ses mains sont fines, très fines et longues, et sur ses doigts, ses ongles sont peu longs, plutôt courts même. Ses jambes sont longues et fines elles aussi. En résumé, elle a une belle silhouette, agréable à regarder. Elle a "tout ce qu'il faut, là ou il faut" mais pour Maxeen ce n'est qu'un détail auquel elle ne fait pas attention: car elle considère que ce fait n'est là que pour montrer la vanité de l'Homme, tout comme les miroirs...

Au niveau de sa tenue, la jeune fille favorisera des vêtements neutres, dans un style propre à elle-même. La plupart du temps, elle est vêtue d'une chemise blanche en soie attachées par des boutons noirs dont le col est serré par un ruban noir plutôt large. D'ailleurs, sa taille est aussi serrée mais par de la soie noire. Elle porte un pantalon de cette même nuance moulant ainsi que des bottes, toujours et encore de cette même nuance voire un peu plus clair. Il lui arrive, de rares fois, de porter un haut-de-forme. Mais jamais vous ne la verrez habiller de façon féminine: elle n'a jamais aimer s'habiller avec des robes, sauf dans de très rares moments. Peut-être est-ce dut à un moment de sa vie...? Il n'empêche qu'elle ne porte presque jamais de bijoux, et aucune pierre précieuse n'orne un de ses habits. Mais une rose d'argent incrustée de diamants, qu'elle a en permanence autour du coup, accrochée par une fine chaîne d'argent, est cachée sous ses vêtements et il s’agit bien le seul bijoux qu'elle porte en permanence mais nul n‘a connaissance de cet étrange bijoux...



••Description mentale:

    " Tout dépend de tout, mais le tout ne dépend de rien..."

Une certaine philosophie propre à elle-même. Mais cette philosophie ne lui convient pas vraiment car avec tous elle reste la même: froide, glaciale. Impossible de la faire changer car elle reste indifférente en permanence. Elle ne se laisse pas surprendre, même si vous surgissez derrière elle, elle l'aura probablement déjà prévu: en effet, elle a le malheur de faire des "rêves prémonitoires" ce qui fait que vous rencontre seront "prédéfinies". Mais a t-elle vu sa propre mort, avant que cette dernière n'arrive? A ce sujet là, elle ne vous dira rien et d'ailleurs elle ne vous dira jamais qu'elle fait des rêves "prémonitoires"...

Mais passons. Malgré sa grande beauté, Maxeen possède un caractère distant, sûrement à cause de certains évènement de sa vie qui sont cachés dans son cœur, dont elle ne veut absolument pas parler, et dont elle n'en parlera sûrement jamais: tout restera enfermé avec son cœur, sous la glace...

Cette jeune fille, en toute situation, reste froide et distante. Jamais elle ne parlera pour ne rien dire. Toujours indifférente à tous, elle ne cesse de regarder le monde avec froideur et totale indifférence: mais l'on peut lire un vague air de mélancolie dans son regard. Et pourtant, jamais elle ne laisse, de sa voix, s'échapper un soupçon de sentiment: ses couleurs vont avec sa personnalité et ce dans une grande perfection: la glace peut-être belle, mais il n'empêche qu'elle reste froide...

Jamais Maxeen ne regarde une personne de haut: c'est une chose qu'elle n'apprécie guère. Loin d'être égoïste, Maxeen préfère de loin la modestie maladive. Elle est très solitaire, ce qui explique sa position dans toute l'histoire, sauf dès qu'elle doit chercher quelque chose et ceci dans son propre intérêt et non pour les autres.

Étrangement, les papillons de nuit ont un faible pour la jeune fille, et elle se retrouve facilement entourée de ces charmants insectes, mais elle fait semblant de les ignorer, car ses livres la passionne plus que tout et elle ne veut en aucun cas se déconcentrer...

La jeune demoiselle n'aime pas réellement grand chose... En effet, l'on pourrait considérer qu'elle aime la nuit, qu'elle trouve poétique de temps à autre. Enfin, ce n'est qu'un détail comme un autre, et assez habituel pour quelqu'un qui aime la solitude. Cette jeune demoiselle passe la plupart du temps à regarder le ciel, un sourire mélancolique aux lèvres. Peut-être aime-t-elle regarder ce bleu? A cela, aucune réponse n'a été trouvée. Très cultivée, elle aime beaucoup lire, ce qui explique tout les livres se trouvant dans sa chambre, ainsi, elle pourrait très bien resté une journée entière avec une pile de livres assez importante dans une quelconque clairière ou dans une large bibliothèque, du moment où il n'y a pas de traces de l'humanisation grandissante. Appréciant le silence, la jeune fille essaye toujours de trouver un endroit calme, car dans les villes n'existe que le chaos comme elle dit. Cela ne lui empêche pourtant pas de rester sans bruit. Elle aime aussi la nature, rester dans une clairière, d'ailleurs, vous la verrez sûrement dans une clairière en train de lire un livre au nombre important de pages. Maxeen aime beaucoup dessiner, chanter; mais cela est très rare; et faire de la musique; c'est d'ailleurs le seul genre de bruit qu'elle aime; ce qui explique que ses dessins ont souvent un rapport avec la musique...

Sa voix reste très belle, mais mélancolique. Du moins lorsqu'elle chante. Lorsqu'elle parle, sa voix reste glaciale, très froide. Elle n'a aucun soupçon de sentiment lorsqu'elle parle. Il n'y a que lorsque son chant vous attire qu'il est possible de déceler une faille dans la prison de glace créée par son cœur...

Mais nombreuses sont les choses que déteste Maxeen. Le bruit est une chose qu'elle n'aime pas vraiment, mais cela ne l'empêche pas d'en faire de temps en temps. Cette demoiselle n'aime pas les personnes narcissiques, et les enfants dit "pourris gâtés" ne trouvent jamais grâce à ses yeux. Jamais elle n'a aimée être à côté d'une personne copieuse, et elle n'aime pas les "lèches bottes" non plus. Les sucreries, ne sont pas à son goût car elle a toujours détesté ça, comme tout ce qui est sucré d'ailleurs. Les fruits sont les seuls exceptions à cette haine envers le sucre. Aussi, elle n'aime pas beaucoup les miroirs: elle considère qu'il ne sont né que pour attiser la vanité de l'Homme. Mais concernant une plausible phobie, rien n'a encore été trouvé... Peut-être les humains en eux même? Non, étant donné qu'elle est "humaine"... Mystère, en fait...


† Story of the Daughter of Ice †


    First melodie

    Ce souvenir restera à jamais dans ma mémoire. Chaque instant, chaque seconde, chaque détail. Ce lieux, cette personne... Ma première mort...


Si vous le pouvez, imaginez des collines verdoyantes, des fleurs. Un petit village dominant entre deux collines, avec un magnifique château au centre. Autour, des nuages: aucune pluie et le soleil dominant. Mais cette apparence ne restera pas. A présent, essayez de rentrer dans ce village par les portes que les tours de gués vides encadrent, et dirigez vous vers le château dominant à la toiture de sang. A présent arrivez, vivez l'histoire racontée...

A l'époque, [...] n'était qu'un petit village peu connu du reste du monde. Isolé par quelques collines, il était pourtant facile de s'y rendre. Mais les autres villes, déjà grandes et développées, ne s'en étaient jamais souciées. De ce fait, c'était un simple village comme l'on pouvait en trouver dans le temps passé. Dans le château, fier et élégant, vivait la principale famille de ce village, les dirigeants si vous le préféré: les Von Rozen. Généralement, l'on ne prononçait que le nom de "Rozen" et l'on oubliait la particule mais ce n'était que lorsque l'on parlait de la famille en général. Sinon, pour les membres comme le père, on l’appelait par son prénom: [...] . En effet, c'était un village très convivial. Tout le monde se connaissait, mais les rumeurs allaient vite: trop vite... Comme cette histoire...

Dans le village, il y avait une fille qui ressemblait étrangement au fils du père de la famille V. Rozen. Elle se nommait [...] , une orpheline dont l'histoire était assez tragique: en effet, son père avait tué sa mère avant de se donner la mort pendant que la petite, à cette époque, dormait encore dans son berceau. De ce fait, elle n'avait jamais connu ses parents et le regrettait souvent. A ce propos elle ne disait jamais rien, et personne n'en parlait pour ne pas attrister la pauvre petite. [...] possédait des cheveux de jais, tout comme ce garçon. Ses yeux étaient d'un magnifique turquoise, tout comme ceux du fils V. Rozen: leur ressemblance était parfaite tout comme des jumeaux, un peu comme des doubles. Le fils V. Rozen connaissait très bien cette petite fille: ils jouaient souvent ensemble. Leur ressemblance était tellement frappante qu'ils échangeaient souvent les rôles: la fille faisait le fils et inversement. Il arrivait même que les habitants du village les confondent même lorsqu'ils avaient leur rôle respectif. Cela les amusaient beaucoup...
Un jour, lors de la fête du village, les enfants jouaient tous ensemble mais il en manquait deux: le fils V. Rozen et [...] . Ce jour-là, ils sont restés tous les deux, sans nullement être dérangés, et le garçon avait offert à [...] un magnifique bijoux: une rose d'argent incrustée de diamant, relié à une fine chaîne d'argent. C'était le bien le plus précieux de la famille V. Rozen qu'il avait dérobé juste pour l'offrir à cette petite fille qui, à ce moment là, le remerciait d'un doux sourire...


    " J'ai une idée! Trouvons-nous des surnoms! J'en ai trouvé un super pour toi !
    - Des surnoms ? Pourquoi pas !
    Répondit-elle en souriant, Ce serait une bonne idée ! Et dis, dis ! C'est quoi le surnom que tu m'as trouvé ?
    - D'abord, tu me dis mon surnom à moi ! Dit-il en rigolant.
    - Mais-euh ! Bon bah... Aither ?
    - D'accord, ce sera Aither, pour moi! Et pour toi Maxeen !
    - Maxeen ? C'est joli !
    "


Et ils rigolèrent tout en répétant les noms qu'ils s'étaient donnés. Ce jour-là, ils se faisaient appeler respectivement Maxeen et Aither par tous le monde.

Un an plus tard. Les deux enfants avaient tout deux sept ans. Ils jouaient toujours ensemble et ne cessaient de garder leur surnom. Puis un jour, Aither eut une idée de jeux qui fut fatale. Cette idée ? Sauter du haut de la grange des V. Rozen de sorte à atterrir dans le tas de foin, juste en dessous. Les enfants étaient retenus par des cordes. Alors Aither lança le signal: " Trois, deux, un... C'est partit ! " Mais malheureusement, la corde s'emmêla autour d'Aither et au lieu de tomber dans le foin, il finit par se pendre. Quant à Maxeen, elle s'en était sortit saine et sauve mais encore étourdie. Elle regardait partout pour retrouver son compagnon de jeux et lorsqu'elle regarda juste au dessus d'elle... Elle le vit, pendu par le cou, sans vie...

Imaginez, cette fois-ci, face à vous, une grange simple, en bois avec un toit de paille, une sorte de grande maison à deux étages. Juste à côté de vous, un tas de foin plus ou moins confortable, doré, accompagné par les rayons du soleil brillant. Le sol de terre et les barrières entre un château et la grange. Regardez juste au-dessus de vous: le ciel bleu, accompagné d'un corps pendu, sans nulle vie: vous vous rendez compte que c'est vous...

A ce moment là, elle fut profondément choquée. Ses yeux ne voyait plus que son corps, pendu juste au-dessus d'elle. Son cœur s'emprisonna dans de la glace, peu à peu. A un moment, le père intervint et là, il vit les deux enfants dont un pendu, l'autre juste en-dessous. Son horreur fut telle qu'il ne put se retenir de se couvrir les yeux. Sa peine fut telle qu'il ne put se retenir de pleurer, tandis que Maxeen regardait d'un regard glacial le corps de son ami, son double. Elle resta là, pendant des heures, tandis que les villageois s'affolaient. Un homme décrocha le corps sans vie, puis alla le déposer dans l'église du village. Dix minutes plus tard, le corps avait mystérieusement disparu. La père était tout de chagrin. Finalement, quelques jours passèrent et la petite fille restait là, face à l'église: elle n'était pas au courant que le corps de son ami avait disparu. Pendant ce temps, la mère V. Rozen pleurait toute sa tristesse: elle avait déjà tenté de se suicider. Alors le père V. Rozen décida d'adopter Maxeen. Mais ce n'était que pour l'appeler "Aither". Ils se ressemblaient tellement, mais Maxeen ne l'acceptait pas: elle ne voulait pas vivre sous l'identité de celui qu'elle considérait comme son frère, elle voulait juste être Maxeen. Alors un jour, elle décida de s'enfuir. Puis la nuit, veille de son prochain départ, elle décida de dormir juste un peu histoire de ne pas être trop fatiguée le lendemain et pouvoir s'enfuir au plus loin. Mais lorsqu'elle rêva, ce fut un cauchemar; comme une guerre, la destruction du village...

Face à elle, l'horreur, le feu et ce liquide carmin qu'est le sang. Tout brûlait et les villageois étaient au sol, morts. Des soldats pillaient les maisonnettes, sans nulle pitié. Alors elle s'enfuit pour éviter de se faire tuer: pour éviter une seconde mort... Mais ce n'était qu'un rêve...

Le lendemain, il se faisait tôt. Le village se réveillait, et il était trop tard pour s'enfuir. De ce fait, elle décida de rester un jour de plus. Elle commença à préparer un sac, prenant la précaution de prendre une arme avec elle, jusqu'au moment où, de sa fenêtre, elle aperçu des soldats, armes à la main. Elle dévala les escaliers, couru jusqu'au centre du village mais... " Face à elle, l'horreur, le feu et ce liquide carmin qu'est le sang. Tout brûlait et les villageois étaient au sol, morts. Des soldats pillaient les maisonnettes, sans nulle pitié. Alors elle s'enfuit pour éviter de se faire tuer: pour éviter une seconde mort..." Et c'était la réalité. C'est à ce moment là que ces rêves prémonitoires commencèrent, et elle s'en rendit compte immédiatement en espérant que cela cesserait à un moment...

Elle ne devait pas se retourner: jamais elle ne se retournerait. Peut-être qu'un jour elle oublierait ? Non, c'était impossible, mais autant marcher droit devant et ne jamais s'arrêter. Alors elle marcha, et toujours échappa à des loups, toujours échappa à la mort. Et chaque nuit, lorsqu'elle dormait durant seulement quelques pauvres heures, elle rêvait. Naturel? Non, car ses rêves étaient tous étranges, et ils devenaient tous réalité: le jour où les loups faillirent la dévorer...

Dans une forêt sombre où l'on ne peut distinguer que les ombres de la nuit, où le ciel se voile d'un voile de ténèbres tissé par les hauts arbres, un bruit se fit entendre. Des hurlements, tous lointains, qui peu à peu se rapprochaient à une vitesse inimaginable. Ces hurlements n'étaient autre que ceux de loups, maigres, affamés par le voyage. L'on entendait déjà au loin ces démons canins se rapprocher, dévastant sur leur passage quelques buissons d'hautes herbes. Puis finalement, ils apparurent, de la salive dégoulinant de leurs mâchoires. Ils grognaient, exprimaient leur faim. Face à eux, une jeune fille à peine âgée d'une douzaine d'années, les cheveux grisonnants de poussière: une sale enfant, nullement paniquée par l'arrivée de ces bêtes de la mort, qui dans les ténèbres rapprochaient cette forêt des enfers...

Et pourtant, elle réussit à s'enfuir. Elle savait déjà qu'à ce moment une falaise était au bout. Elle l'avait rêvé. La jeune fille s'enfuit, les loups la poursuivant. Au moment où elle tomba de la falaise, sachant qu'un arbre la rattraperait, un loup déchira un morceau des haillons qui la couvrait. Mais finalement, elle s'en sortit avec quelques égratignures suite à la chute vertigineuse qu'elle venait de faire. Mais elle savait qu'elle ne pourrait pas toujours échapper à cette mort qui toujours la poursuivait pour lui voler son âme...

Et le temps passa. Sa rose de diamants toujours au cou, la jeune fille avait bien grandi. Et elle avait étrangement changé. Ses cheveux auparavant noir de jais étaient devenus couleur de Lune; une douce nuance rappelant les douces nuits, lorsque le ciel n'était pas de ténèbres profond; et ses magnifiques yeux étaient devenu complètement différent: tandis que l'un n'avait nullement changé, l'autre était devenu gris: un gris froid, inexpressif. Mais la demoiselle ne pouvait remarquer que ses cheveux. Pourtant, elle savait que son œil gauche avait changé depuis un certain temps. Mais jamais elle ne se regardait dans les reflets de l'eau, jamais elle ne se regardait sur les surfaces miroitantes. Elle n'en avait pas le temps: elle voulait échapper à cette mort certaine...


    Second melodie

    Et ce fut par le feu que la Lune devint écarlate... Et ce fut ma seconde et véritable mort...


Un jour, elle arriva dans un magnifique royaume. Elle en avait rêvé, mais quelque chose la troublait. Ce magnifique royaume, avec ses toits d'or, ne lui inspirait absolument pas confiance. Et pourtant, elle se devait de passer par ce lieu pour continuer son voyage. Vêtue de haillon, son apparence semblait attirer le regard des autres. Mais Maxeen n'y faisait pas attention. Après-tout, si elle attirait l'attention, ce n'était que par son physique si pitoyable. Ses cheveux, très longs, étaient beaux mais crochus, et ses cheveux couvraient vaguement ses yeux. Elle était sale et les adultes ne laissait pas leurs enfants s'approcher de ce fantôme, furtif. Peut-être avaient-ils peur que ce monstre ne dévore leurs enfants sous leurs yeux. Oui, car les jeunes personnes ne devaient pas avoir les cheveux argentés. Mais la beauté de cette nuance, et la peau si pâle de la jeune fille, faisait douter de son humanité. Alors les mères faisaient rentrer leurs enfants qui criaient pour qu'on les laisse, et les hommes se contentaient de regarder le mirage passant, presque transparent, tout en se méfiant: peut-être était-ce un de ces démons, dévoreur d'âme humaine...

Alors qu'elle arrivait face à aux portes opposées, loin des habitants, un jeune homme l'interpella, dans un calme incertain, troublé et indifférent...

    "-Veuillez m'excuser, mais vous m'avez l'air mal en point... Tout va bien?"


La demoiselle en haillon ne répondit rien, et ses cheveux d'argent vinrent couvrir le reste de son visage. Elle ne ressentait rien, pas même une once d'étonnement. Et pourtant, elle n'avait pas vu ce moment dans un de ses rêves. Alors peut-être était-ce la fin.
Le jeune homme regardait la jeune fille. Cette dernière commença à faire un pas, mais une main la retint. Ce jeune homme, aux cheveux d'or, retenait la jeune fille. Ses yeux bruns insistants, la jeune fille se retourna. Alors il poussa les délicats fils de Lune couvrants le visage de la demoiselle pour lui sourire. Quant à la demoiselle, aucune émotion ne vint sur son visage glacé et pourtant, l'on pouvait ressentir une vague sensation, une ambiance mélancolique. Bien qu'elle le regardait droit dans les yeux, de son regard indifférent et glacial, le jeune homme ne détournait pas son regard de la jeune fille aux cheveux clair de Lune. A ce moment, elle sentait venir sa perte, la mort commençant à l'étreindre avec sa faux...

Puis il se mit à courir en direction du château, tenant la main de la jeune fille. Cette dernière devait donc le suivre, à son rythme. Tout le monde regardait les deux jeunes gens s'en aller en direction du château, un château aux toits dorés et aux murs blancs: un château ressemblant à celui du soleil. Mais la jeune demoiselle aux yeux bicolores ne voulait pas pénétrer dans ce château, sentant sa fin proche. Peu à peu, elle sentait la pointe de la faux se poser sur son cou...

Pénétrant dans un magnifique château dont les toitures d'or deviennent éblouissantes lorsque le soleil les touche, un tapis doré semble accueillir le visiteur, bien qu'il ne couvre pas la totalité du sol de marbre blanc. Les murs restent par ailleurs blancs. Il y a plusieurs armures de métal gris sombre exposées, toutes contre les murs: toutes se font face, leur épée à la main, prêtes à combattre. Juste à côté, des vases. Dans ces vases l'on peut trouver des roses d'un blanc pur, un blanc encore plus éblouissant que les murs pourtant très propre. Et pourtant, au coin d'un mur, l'on peut apercevoir une petite tache noire, un peu rougeâtre à ses bords. Apparemment, seule cette tache subsiste: cette tache auparavant rouge carmin, souillant les murs blancs de ce château...

Elle remarquait de suite un tableau représentant une très belle jeune fille aux cheveux dorés tel le soleil, comme le jeune homme qui l'accompagnait. Leur ressemblance était frappante. Alors les songes furent, la poupée aux cheveux clair de Lune s'arrêta de fonctionner. Et si cette fille, sur cette peinture, était celle qui la tuerait? Cela ne l'étonnerait pas le moins du monde, loin de là. C'est alors que sa vison se brouilla pour ne voir que des tâches de sang: le tapis d'or était taché de sang, et il en était de même pour les murs. Quant à la peinture de la jeune fille aux cheveux de soleil, ses yeux reflétaient l'envie, ou plutôt l'orgueil. Finalement, les paroles du jeune homme la réveillèrent de ce songe...

    "-Vous m'avez l'air pâle... Je vais vous accompagner jusqu'à une des chambres, vous pourrez vous reposer. Mais au fait, quel est votre nom? Je me nomme Aaron! Enchanté!"


Elle ne répondit rien, se contentant de regarder ce jeune homme. Sa gentillesse lui rappelait Aither, cela la troublait. Alors son regard croisa encore une fois celui du jeune homme, qui lui souriait. Elle ne savait pourquoi, mais ce sourire était troublé... Faux. A quoi bon le cacher, ce garçon semblait déjà faux: ses yeux étaient troublés, ils ne souriait pas contrairement à ses lèvres entrouvertes laissant voir de blanches dents. Finalement, après analyse du personnage, elle se décida à répondre...

    "-Je me nomme...Elle hésita un moment, avant de continuer.Maxeen... Enchantée de même
    -Maxeen? C'est vraiment un prénom unique: je ne l'ai jamais entendu! Il souriait encore, toujours aussi troublé. Bref! Je vais vous conduire à votre chambre! Si vous voulez bien me suivre."


Et il fit une courbette, puis longea le couloir, Maxeen le suivant. Elle se devait de le suivre. Par la suite, Aaron et Maxeen arrivèrent dans une chambre. Comme cet homme, aussi troublé soit-il, arrivait à accueillir une inconnue dans ce château? La jeune fille doutait totalement de la crédibilité de ce jeune homme...

C'était une pièce très spacieuse. Un lit à baldaquin, blanc de neige, se voyait couvert par un tissu: peut-être de la soie, toujours blanche. Le bois était d'un brun sombre, presque noir. Il en était de même pour les autres meubles: peut-être du bois de rose. Le sol était de marbre blanc, comme le reste des pièces, et un tapis de velours noir finement travaillé le recouvrait. La fenêtre, juste en face du lit, était ouverte, des rideaux d'un blanc transparents volants à cause du vent...

Maxeen entra avec hésitation, tandis que le jeune homme refermait la porte derrière lui. Elle regardait cette pièce avec indifférence sur son visage et pourtant émerveillée. Le jeune homme, quant à lui, continuait de sourire. Et pourtant, il était toujours troublé: la jeune fille le remarquait. Aaron essayait de le cacher le mieux possible, mais Maxeen voyait très bien ses sentiments. Finalement, il se mit à parler. Il était toujours celui qui engageait la conversation...

    "-Dites... Puis-je peigner vos cheveux? Il détourna son regard, comme hésitant. Aussi, il y a des vêtements dans la commode...
    -Soit. Faîtes si le cœur vous en dit... Elle restait indifférente, tout simplement... Je me changerais plus tard..."


Le jeune homme la remercia au moins trois fois avant de prendre un peigne et de commencer son œuvre, la poupée assise sur une des chaises entourant une table. Quant à lui, il s'installa juste derrière. Il lui coupa aussi ses cheveux d'argents. Peu à peu, il contemplait le visage de la jeune fille qui, fermant les yeux, semblait être une poupée de porcelaine; bien que sa peau soit encore plus pâle que la porcelaine. Il semblait stupéfait. A la fin, lorsqu'il eut terminé de coiffer la jeune fille, il recula comme si cette poupée l'éblouissait. La jeune fille rouvrit ses yeux: la différence de couleur était encore plus flagrante mais Aaron fit comme si de rien n'était ou plutôt il ne l'avait pas remarqué. Il pouvait voir à présent le visage de Maxeen entièrement. Puis il secoua la tête avant de se retourner, comme si il voulait se détourner de la lumière: ou peut-être de la jeune fille qu'il venait de coiffer...

    "-Je vais aller appeler quelqu'un pour préparer votre bain et vous y accompagner... Il ouvrit ensuite la porte pour se diriger vers le couloir. Je... Je reviendrais vous voir plus tard, peut-être ce soir...


La poupée regardait Aaron s'en aller, fermant la porte derrière lui comme si il voulait la cacher. Plus tard, toujours plus tard. Le temps passa, et l'après-midi chaud devient une nuit froide. La lumière laissa place à l'ombre. Alors Aaron revint, plus calme qu'au début sa rencontre avec la petite poupée. Cette dernière, à présent propre, était habillée dans une magnifique robe d'argent se fondant presque avec ses cheveux. Le jeune homme fut étonnée de voir cette pauvre et pitoyable créature devenir une si belle jeune fille. Il s'éclaircit la gorge, avant d'annoncer que le dîner était prêt. La poupée lui fit un signe de tête tout en fermant les yeux. Alors elle le suivit jusqu'à la salle des repas pour y voir la jeune fille de la peinture à table. Cette dernière lui souriait, dans sa robe d'or. Lorsque le Soleil et la Lune se rencontre, il y a toujours un léger vertige dans l'air...

    "-Bien le bonsoir. Je suis Elizabeth, princesse de ce Royaume. Elle regarda la Lune de son regard orgueilleux, supérieur, qui pourtant ne faisait pas flancher la jeune fille en face d'elle. Vous êtes donc Maxeen? Enchantée...
    -De même."


Et le silence fut. Un silence lourd, froid comme cette nuit d'automne...
Par la suite, les jours passèrent. Simples jours où, tous les après-midi, Aaron rendait visite à Maxeen dans sa chambre. Cette dernière regrettait sa liberté d'autrefois et elle le faisait ressentir. Mais il ne pouvait rien faire: seule Elizabeth pouvait changer cela mais ayant trouvé un jouet trop intéressant, elle ne voudrait sûrement lâcher le petit oiseau de sa cage. Aaron en était sûr: jamais la princesse ne rendrait sa liberté à Maxeen. Et lorsque cette poupée sera devenu un simple jouet, inintéressant, la princesse briserait cette poupée...

    "-Ne lui en veut pas... Elle a toujours été seule... Dit-il en regardant la poupée de Lune...
    -Et le temps passera, jusqu'à qu'elle ai finit de me briser...
    -Je recollerais les morceaux brisés!
    -Je ne pense pas que ta sœur le voudra... Cette chère princesse... Elle restait indifférente... Je sais que je ne survivrai pas..."


Aaron fut troublé par ces paroles: pourquoi disait-elle cela? Encore, le fait qu'elle ai vu que la princesse était la jumelle du serviteur était un fait simple à remarquer, mais qu'elle dise qu'elle ne survivrait pas... Cela révolta le jeune homme. Il en fit part à sa sœur, s'inquiétant pour cette demoiselle clair de Lune. Mais la princesse ne l'entendit pas sur ce ton là. Elle décida alors de commettre l'irréparable: elle décida d'installer un bûcher sur la place principale pour y brûler la jeune fille. Aaron ne pouvait rien faire, bien qu'il essaya de nombreuse fois d'arrêter sa sœur...

Imaginez, face à vous, une foule gigantesque, horrifiée. Et devant vous, une princesse tout d'or vêtue, assistant à ce spectacle. Les toits dorés luisait tandis que quelques feuilles morts tombaient encore. Déjà la musique de la mort commençait à résonner dans la tête des gens qui tous chuchotaient. Tous reconnaissaient la folie de leur princesse mais ne disait rien. Juste à côté de la princesse, un jeune homme lui ressemblant étonnamment, regardant la scène avec effroi: vous regardant avec pitié. Quant à la princesse, elle vous regarde de ses yeux orgueilleux, brûlants. Vous êtes au plus haut, vous pouvez voir toute cette foule horrifiée. Imaginez, imaginez... Que soudain votre corps brûle, que le jeune homme face à vous pleure tandis que sa sœur rit. Lorsque soudain, le jeune homme court vers vous, tandis que les flammes lèchent avec avidité votre corps. Il se jette dans les flammes, vous le sentez et l'entendez pleurer. A ce moment, la pitié s'empare de vous, tandis qu'il essaye de vous libérer. Face à vous, la princesse est horrifié, prise de rage... Puis tout devient noir. Ce fut la dernière scène que je vis de ma vie passée, le jour où je fut brisée... Pauvre petite poupée, la faux de la mort plantée dans le cœur...


    Last melodie


    Plus jamais je ne pourrais mourir: toujours je dois marcher devant moi... Petite poupée, marchant droit devant elle: jamais son mécanisme ne s’arrêtera...


Lorsqu'elle se réveilla, elle ne sentait rien, ou presque: juste une impression lourde, comme si la mort venait de la faucher, le cœur coupée en deux. En face d'elle, la Lune. Une lune écarlate, baignée de sang. Elle se souvenait de flamme, une brûlure au niveau du cœur et quelqu'un essayant de la sauver. Triste réalité, elle venait à l'instant de mourir. Finalement, elle se releva avec difficulté. Ses longs cheveux vinrent cacher la nudité de son corps, et cette rose de diamant et d'argent, toujours sur elle. Alors elle l'étreint, l'étouffa de ses mains, comme si elle voulait la briser. Et pourtant elle y était attachée, tellement attachée mais... Sans nul sentiment, comme un amour à sens unique...

Alors elle marcha, ses pieds nus, léger, touché par l'herbe. Ou peut-être était-ce l’herbe qui la touchait, de ces pointes vertes? La jeune fille n'essayait pas de le savoir. Elle se contentait de marcher, pour continuer son histoire. Puis le temps passa, le jour vint. Elle réussit à se vêtir d'une simple chemise blanche, d'un pantalon noir et de botte de cette même couleur. Elle venait de voler ses vêtements à un mort. Ces vêtements, un peu trop amples pour elle, lui donner une apparence négligée. Elle arriva dans une ville, étrange pour elle. Ce n'était pas la même ville où son corps avait brûlé. Le temps passait très vite. Peut-être avait-elle dormi trop longtemps? En tout cas, elle devait se trouver un abri, car la pluie déjà tombait. Elle avait l'habitude, de ce temps là, de chercher un abri: bien qu'elle soit morte, elle sentait encore la pluie, avait un corps. Alors elle entra dans une petite maison, habitée par un vieil homme. Celui-ci fut vite surprit en voyant la demoiselle entrer, sans prévenir. Horrifié, il fut simplement horrifié mais ensuite soulagé en voyant que cette jeune fille ne ferait rien. Comment avait-il sut? Maxeen ne le savait. Le vieil homme, nommé Mortimer, recueillit la jeune fille aux cheveux clair de Lune. L'apparence de cette dernière le surprenait encore, mais il s'y habituait, peu à peu...

Mortimer était horloger, un vieil horloger qui se contentait de "réparer le temps" comme il disait. Il apprit à Maxeen comment créer et réparer des montres, mais aussi à parler le japonais comme elle ne connaissait pas cette langue et ne parlait que l'anglais. Tous les deux s'entendaient à merveille bien que la jeune fille restait indifférente, tandis que le vieil homme lui souriait: pourquoi tout le monde sourit? Un jour, une jeune femme, à peu près du même âge que Maxeen, vint dans la vieille boutique. Elle venait faire réparer la montrer de son père, le sourire aux lèvres. Maxeen ne comprenait pas pourquoi elle souriait alors que cette montre était cassée. Elle ne comprenait pas les humains...

Car oui, la jeune fille aux cheveux clair de Lune savait qu'elle n'était pas humaine: du moins elle ne l'était plus. Elle ne savait pas ce qu'elle était: elle avait bien un corps; ou du moins, l'on pouvait la toucher; et pourtant, ce corps était plutôt léger, plus que ce qu'il devrait peser. De ce fait, elle se demandait si elle était vraiment morte. Et pourtant, elle l'était. La demoiselle d'argent, à chaque fois qu'elle se blessait, n'avait pas de sang: rien ne s'écoulait. Cela ne lui faisait rien, pas même une blessure au cœur, pas même une cicatrice: elle en avait déjà beaucoup trop...

Souvent, le vieil homme ramenait des vêtements à la jeune fille. Des chemises, des pantalons, des bottes. A moindre prix, des vêtements à prix bas mais la jeune fille les portaient. Par plaisir, pour lui faire plaisir. C'était ce qu'elle portait en permanence. La seule robe qu'elle possédait était enfouie au fond d'une vielle commode, elle prétendait que cette robe, couleur d'argent, était bien trop encombrante pour travailler mais le vieillard savait qu'elle n'aimait pas vraiment les robes et il n'essayait pas de comprendre pourquoi: il ne lui demandait jamais rien à propos de son passé. Un jour, il lui montra une montre à gousset, bien étrange. Il lui dit qu'à l'intérieur, il y avait le morceau d'une perle qui pouvait remonter le temps. La jeune fille se contentait de regarder cette montrer sans nullement trouver quelque chose de spécial...

Puis le jour tragique vint. Le jour où le vieil homme finit par rendre l'âme. La jeune fille organisa des funérailles pour ce pauvre homme qui n'avait plus de famille. Plus de famille, sauf elle. Alors elle paya un emplacement pour pouvoir enterrer le vieil homme dans les règles. Elle tenait à le respecter pour tout ce qu'il avait fait pour elle. D'ailleurs, elle comptait continuer de vendre des horloges, des montres et autres objets du temps. Lui qui tenait tant à elle et à sa boutique. Elle comptait, durant toute sa "vie", vendre des objets du temps juste pour cet homme. Lorsqu'elle eut terminé cet enterrement, la jeune fille rentra "chez elle", dans la boutique. Puis elle trouva, sur la table de travail, un haut-de-forme, finement décoré avec un ruban gris et des roses bleues. Elle le contemplait, d'un regard mélancolique. Elle savait que quelqu'un l'avait déposé là, quelqu'un d'étranger à la boutique. Mais elle savait qu'il s'agissait d'un cadeau de Mortimer. Elle posa ce chapeau sur sa tête, tout en joignant ses mains au niveau de la poitrine. Elle ferma les yeux comme pour dormir, pour s'arrêter...

Le temps passa. La modernité effleurait puis étreignait le monde. La jeune fille s'était déjà habituée à ce nouveau monde: elle l'avait déjà vu dans ses rêves. Certaines personnes passaient encore dans sa boutique, mais très peu. L'on commença à parler de l'horlogerie fantôme, surtout que Maxeen n'avait pas vieillit. Non, elle ne pouvait plus vieillir depuis bien longtemps. Alors des rumeurs commencèrent à courir, mais elles s'estompèrent avec le temps. La jeune fille ne sortant jamais; ou en de rares occasions; il était peu probablement que la rumeur tienne très longtemps. Et le temps semble s'arrêter dans cette boutique, où une petite poupée continue de fonctionner sans nullement s'arrêter...



† In the Battle †

••Arme principale: La demoiselle possède un pistolet. Simple quant à sa puissance mais unique quant à son "physique"; en effet, sur tout le pistolet subsistent des gravures qui ressembles vaguement à des branches courbées; ce pistolet qu'elle a récupéré dans le château de sa ville natale ne lui sert jamais mais cela ne l'empêche pas de le prendre avec elle...

••Pouvoir(s): Précisons tout de même une chose. En effet, Maxeen a le don de lire l'avenir dans ses rêves. De l'oniromancie si vous préférez ce terme, mais toujours est-il que ce don fait qu'elle n'est plus surprise de rien. Chaque nuit représente un évènement marquant. Par ailleurs, elle ne peut contrôler ce don. Aussi les rêves sont souvent écartés de la réalité, niveau durée: elle pourrait très bien rêver d'un fait un an avant que cet évènement ne se produise. De ce fait, on ne peut pas vraiment considérer l'oniromancie comme un pouvoir, mais cela pourrait très bien en faire partit...

••Attaques: L'Horlogère n'a pas d'attaque précise. Que peut-on faire de particulier avec un pistolet ou des rêves prémonitoires?

••Points forts: Jamais la jeune fille ne sera surprise d'une attaque. Elle a toujours apprit à les anticiper. Cela est d'autant plus simple avec ses rêves prémonitoires.
Il est clair que la jeune demoiselle a un net avantage dans les combats à distance, mais ne croyez pas qu'elle soit vulnérable au corps à corps. En effet, elle peut facilement se servir de son pistolet pour se défendre ou même pour tirer des balles de très près...

••Points faibles: Bien entendu, l'Horlogère est loin d'être invincible. En effet, elle a plusieurs points faibles comme les sentiments. Elle éprouve une certaine pitié envers ceux qui éprouvent un amour à sens unique, ce qui peux la désarmer. Il y a aussi bien d'autre chose, mais il n'empêche que le climat, le temps ou l'espace n'ont aucun effet sur elle...

••Indice de puissance: Nous dirons 13, pour le moment...?

••Autre: Précisons que la demoiselle possède un morceau de la perle de Shikon, caché dans une montre. Mais comme elle ne connait pas l'existence de cette perle ni son utilité, ce n'est pas un détail très important. Mais il est sûr qu'elle ne donnerait cette montre pour rien au monde, il est donc presque impossible de le lui la prendre...



† Except this game †



••Votre prénom:

••Âge:
••Votre niveau de RPG: "Le tout dépend du rien, mais le rien ne dépend pas du tout"...
••Comment avez-vous découvert ce forum? :
••Aimez-vous le design? : ...
••Code: Depuis quand les putois sont d'humeur... Blagueuse?
••Autre: Pour le moment, l'on peut constater que le forum vient d'être reprit. Par la suite, attendons...

_________________
« Doucement elle trompe,
Tendrement elle s'estompe,
Laissant un baiser couleur sang,
Déposée sur le corps blanc,
La mort s'en est aller,
La mort a embrassée puis tué,
Mais ce n'est que la nuit seulement,
Le jour revient et se cachant,
La mort reviendra certainement,
Commettre ce méfait sanglant... »


Dernière édition par Maxeen le Lun 20 Déc - 4:25, édité 42 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tamie Tora
Love is a hurtful word~
avatar

Féminin
Nombre de messages : 532
Age : 27
Localisation : Je bouge trop souvent n'essayer pas de me suivre -o-
Date d'inscription : 16/07/2008

Votre personnage
Age: 150ans (18ans physique)
Indice de puissance: 14
Autres:

MessageSujet: Re: ••Maxeen, ou la demoiselle de glace...   Sam 18 Déc - 11:21

Bienvenu a toi. Jolie fiche ^^


Oui on accepte encore des esprit.

_________________



L'amour est une chose difficile à comprendre
Surtout quand tu aime quelqu'un d'une autres races que la tienne
J'aime un loup dis moi est-ce normal pour une tigresse comme moi?

*~*Tamie's theme*~*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Karie
Eternelle vagabonde en quête d'un véritable but
avatar

Féminin
Nombre de messages : 259
Age : 25
Localisation : Ne me cherche pas je bouge toujours
Date d'inscription : 06/04/2010

Votre personnage
Age: 18 ans
Indice de puissance: 14
Autres:

MessageSujet: Re: ••Maxeen, ou la demoiselle de glace...   Sam 18 Déc - 14:37

Welcome here et très beau début de fiche!! *siffle*

_________________




Voyager c'est ma vie...Je ne suis qu'une simple vagabonde après tout...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maxeen
he Daugher of Ice...
avatar

Nombre de messages : 28
Localisation : In a different world, in the twisted watch-making...
Date d'inscription : 18/12/2010

Votre personnage
Age: 18 ans physiquement, mais par la suite...
Indice de puissance: 13
Autres:

MessageSujet: Re: ••Maxeen, ou la demoiselle de glace...   Sam 18 Déc - 15:03

Merci beaucoup de votre accueil.
J'ai néanmoins remarqué que le groupe des esprits avait été supprimé: est-ce normal?

Mais passons. Actuellement, j'analyse vaguement ce forum et je remarque beaucoup de chose que j'ai déjà cités dans ce sujet...
Par la suite, je pourrais toujours vous aider concernant quelques petites choses...

_________________
« Doucement elle trompe,
Tendrement elle s'estompe,
Laissant un baiser couleur sang,
Déposée sur le corps blanc,
La mort s'en est aller,
La mort a embrassée puis tué,
Mais ce n'est que la nuit seulement,
Le jour revient et se cachant,
La mort reviendra certainement,
Commettre ce méfait sanglant... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jack
Barbare assoifé de combat
avatar

Masculin
Nombre de messages : 566
Age : 25
Localisation : Je serait la... Où Armos me dira d'aller
Date d'inscription : 12/09/2007

Votre personnage
Age: 20
Indice de puissance: 14
Autres:

MessageSujet: Re: ••Maxeen, ou la demoiselle de glace...   Dim 19 Déc - 5:22

Ho putain un nouveau, j'y croyais plus... Bienvenue à toi l'ami. Bienveneue dans notre joyeuse maison ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://arios-galaxy.forum-actif.net/
Maxeen
he Daugher of Ice...
avatar

Nombre de messages : 28
Localisation : In a different world, in the twisted watch-making...
Date d'inscription : 18/12/2010

Votre personnage
Age: 18 ans physiquement, mais par la suite...
Indice de puissance: 13
Autres:

MessageSujet: Re: ••Maxeen, ou la demoiselle de glace...   Dim 19 Déc - 5:28

... "Re-Bienvenue" collerait mieux au contexte, mon cher Jack...
Mais au fait, je constate qu'Harvek (c'est bien ça?) n'est plus présent? Il me semble qu'il s'agissait de ton double compte... Enfin, comme je n'ai pas très bonne mémoire, après tout, cela fait plus de deux ans que je ne suis pas revenu ici, à moins d'observer...!

Bref, je tenait à dire que j'aurais bientôt terminé ma présentation... Voilà tout.

_________________
« Doucement elle trompe,
Tendrement elle s'estompe,
Laissant un baiser couleur sang,
Déposée sur le corps blanc,
La mort s'en est aller,
La mort a embrassée puis tué,
Mais ce n'est que la nuit seulement,
Le jour revient et se cachant,
La mort reviendra certainement,
Commettre ce méfait sanglant... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jack
Barbare assoifé de combat
avatar

Masculin
Nombre de messages : 566
Age : 25
Localisation : Je serait la... Où Armos me dira d'aller
Date d'inscription : 12/09/2007

Votre personnage
Age: 20
Indice de puissance: 14
Autres:

MessageSujet: Re: ••Maxeen, ou la demoiselle de glace...   Dim 19 Déc - 5:36

oui Harvek était mond ouble compte, mais disont qu'il ne faisait pas fureur niveau RP (moi perso je le trouvait bien tripant pourtant) mais un jours peut être il reviendra. En ce moment je vous Aïdo Asanare en double compte
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://arios-galaxy.forum-actif.net/
Jakotsu

avatar

Nombre de messages : 25
Localisation : Avec O-Aniki ou en train de chercher Inu no Kawaii. :3
Date d'inscription : 12/07/2010

Votre personnage
Age: 21 ans
Indice de puissance: 11
Autres:

MessageSujet: Re: ••Maxeen, ou la demoiselle de glace...   Dim 19 Déc - 6:19

ReBienvenue! ~

Oh..! Encore une femme. T^T
Pourquoi les hommes n'envahissent-ils pas les forums? *Sort*
Euh.. Sinon, bonne continuation. ~ :3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maxeen
he Daugher of Ice...
avatar

Nombre de messages : 28
Localisation : In a different world, in the twisted watch-making...
Date d'inscription : 18/12/2010

Votre personnage
Age: 18 ans physiquement, mais par la suite...
Indice de puissance: 13
Autres:

MessageSujet: Re: ••Maxeen, ou la demoiselle de glace...   Dim 19 Déc - 9:42

Jack ==> Moi qui ai connu le personnage et ai fait un résumé de sa biographie, je peux te dire qu'il risque de revenir...

Jakotsu ==> A ton plus grand désarroi. Peut-être est-ce du fait que les femmes sont; soit disant; plus facile à jouer? Personnellement, j'ai un doute là dessus. Mais si jamais il advenait que j'ai un double-compte, je te promet que ce sera un homme...

Je tenais à dire que ma présentation était terminée... Voilà tout.

_________________
« Doucement elle trompe,
Tendrement elle s'estompe,
Laissant un baiser couleur sang,
Déposée sur le corps blanc,
La mort s'en est aller,
La mort a embrassée puis tué,
Mais ce n'est que la nuit seulement,
Le jour revient et se cachant,
La mort reviendra certainement,
Commettre ce méfait sanglant... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jack
Barbare assoifé de combat
avatar

Masculin
Nombre de messages : 566
Age : 25
Localisation : Je serait la... Où Armos me dira d'aller
Date d'inscription : 12/09/2007

Votre personnage
Age: 20
Indice de puissance: 14
Autres:

MessageSujet: Re: ••Maxeen, ou la demoiselle de glace...   Dim 19 Déc - 12:27

et bien re-bienvenu à toi ^^ Sinon je suis très intérressé par ta biographie de mon Harvek adoré (qui sais ce qu'il sera devenu... Le jour ou il reviendra parmis nous XD)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://arios-galaxy.forum-actif.net/
Maxeen
he Daugher of Ice...
avatar

Nombre de messages : 28
Localisation : In a different world, in the twisted watch-making...
Date d'inscription : 18/12/2010

Votre personnage
Age: 18 ans physiquement, mais par la suite...
Indice de puissance: 13
Autres:

MessageSujet: Re: ••Maxeen, ou la demoiselle de glace...   Dim 19 Déc - 13:38

Malheureusement, cette biographie fut supprimée. Mais j'en garde quelques souvenirs, notamment concernant sa folie. Il me semble que sur la ChatBox, tu m'avait raconter une histoire un peu dramatique comme quoi sa femme l'avait abandonné suite à un "rafistolage". Histoire complètement fausse...

Mais cessons le Hors-Sujet et attendons l'avis des administrateurs...

_________________
« Doucement elle trompe,
Tendrement elle s'estompe,
Laissant un baiser couleur sang,
Déposée sur le corps blanc,
La mort s'en est aller,
La mort a embrassée puis tué,
Mais ce n'est que la nuit seulement,
Le jour revient et se cachant,
La mort reviendra certainement,
Commettre ce méfait sanglant... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tamie Tora
Love is a hurtful word~
avatar

Féminin
Nombre de messages : 532
Age : 27
Localisation : Je bouge trop souvent n'essayer pas de me suivre -o-
Date d'inscription : 16/07/2008

Votre personnage
Age: 150ans (18ans physique)
Indice de puissance: 14
Autres:

MessageSujet: Re: ••Maxeen, ou la demoiselle de glace...   Lun 20 Déc - 19:29

Bon tout est en ordre ...Je te valide! ^^

_________________



L'amour est une chose difficile à comprendre
Surtout quand tu aime quelqu'un d'une autres races que la tienne
J'aime un loup dis moi est-ce normal pour une tigresse comme moi?

*~*Tamie's theme*~*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ••Maxeen, ou la demoiselle de glace...   

Revenir en haut Aller en bas
 
••Maxeen, ou la demoiselle de glace...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bataille à la Couronne de Glace [Récit à compléter]
» [BIONICLE] Votre Toa de glace préféré
» Glissade sur la glace (Brrr!) et nom du perso [Résolu]
» figurine blood bowl sur internet (comme des troll de glace.)
» serment du graal et demoiselle

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum RPG Inuyasha Universe :: Le forum :: Présentation :: Fiches validées :: Esprits-
Sauter vers: